http://www.abcdaireinsolite.com/wp-content/uploads/2016/04/Visuels-Vareuses-lettre-V-960x600_c.jpg

V pour vareuse


Dans un abécédaire, un mot peut parfois paraître moins familier, mais cacher plusieurs concepts connus. Lorsqu’elle ne s’attache pas à la veste cintrée à boutons en laitons de certains uniformes militaires, la vareuse prend ses aises et attrape ses pinceaux pour repeindre un monde meilleur. À d’autres moments, elle se soumet à son envie de cocooning et devient veste d’intérieur pour recevoir chez elle. Parfois, c’est sa fibre féminine qui prend le dessus et elle se transforme en veste ample de satin ou velours pour ces dames. Pourtant, c’est au large, sur le pont d’un bateau ou derrière des filets, qu’elle donne sa pleine mesure. La vareuse n’est pas un marin d’eau douce, c’est la figure de proue de la tenue du marin.

1 Visuels Vareuses Ludo©2016, illustration originale de Ludovic Royer — Infographie : Création Romu

Rattachée à l’univers de la mer, la vareuse est une tunique à manches longues en cotonnade rustique, cousue sur les côtés, dont l’encolure est en V. Comme le souligne la définition, la vareuse est une travailleuse dans l’âme. Le fait que ce soit une blouse en toile de coton résistante, simple et pratique, ainsi que la décrivent de nombreux dictionnaires, explique aisément que cette veste soit devenue un incontournable de la tenue réglementaire des marins pêcheurs et des matelots de la Marine nationale française. Le Grand Robert situe les origines du mot vareuse en 1784 et indique qu’il provient du verbe varer, la variation normande de garer qui signifie « protéger ». Cette étymologie montre bien que la vareuse était vouée à une vie rude, notamment en mer, où sa robustesse et son confort étaient ses premiers atouts. Il n’est donc guère étonnant que cette veste ait eu le vent en poupe pour préserver marins et navigateurs dans leurs tâches quotidiennes.

2 Visuels Vareuses anciennesInfographie : Création Romu

La vareuse est une navigatrice professionnelle qui lève l’ancre au petit matin pour aller gagner sa vie au grand large. Typiquement bretonne, cette blouse est avant tout un vêtement de travail pour les marins pêcheurs qui ont adopté sa coupe ample et son apparence sobre pour des raisons de commodité. L’objectif étant de limiter tout risque d’accrochage dans les cordages ou les mailles des filets, la vareuse comporte, à l’intérieur de son encolure en V, un unique bouton sur l’un de ses côtés et sur l’autre une bride de tissu pour l’attacher. Le modèle traditionnel comportait deux poches au niveau de la poitrine, également à l’intérieur de la blouse, l’une pour ranger la réserve de tabac et l’autre pour le carnet où noter la pêche du jour. Uniques ou doubles, ces poches restent très accessibles par le haut du vêtement pour ne pas gêner les manœuvres et éviter toutes contorsions inutiles ou dangereuses pour le marin. L’âme protectrice de la vareuse s’exerce face aux forces extérieures, froid, vent et humidité, et aussi à l’intérieur, pour recevoir les petits effets des travailleurs de la mer et leur faciliter la vie. Alliant confort et imperméabilité, ce coupe-vent était initialement taillé par les marins eux-mêmes dans les chutes des voiles de bateaux, recyclant et usant ainsi jusqu’à la corde cette toile inusable qui coûtait très cher. À l’origine, les diverses couleurs de la vareuse avaient aussi une signification : elles pouvaient caractériser le port d’attache des marins ou le type de pêche pratiquée.

3 Visuels Vareuses couleursInfographie : Création Romu

La vareuse bleue répondait à l’appel du grand large et partait bourlinguer en haute mer; la rouille allait relever ses casiers et découvrir crabes, homards, araignées ou étrilles attrapées; la rouge était aux petits soins pour ses précieuses huîtres si prisées des gastronomes de la préhistoire à nos jours, en passant par ceux de la Renaissance ou de la période Louis XIV; et en vaillante marcheuse, la vareuse jaune allait pêcher à pied crustacés et autres coquillages, le long du littoral français. Mais, la vareuse n’était pas seulement vouée à la pêche commerciale, si son horizon restait inchangé, soit la mer à l’infini, le bateau sur lequel elle embarquait pouvait se transformer en navire de guerre…

L’uniforme militaire exerce souvent une fascination sur le simple civil, c’est cependant une influence inverse qui s’est opérée pour ce qui est de l’uniforme du simple matelot dans la Marine nationale. En effet, les jeunes de 20 ans qui s’engagent dans la marine française découvrent tout un univers, lorsqu’ils endossent l’habit de marin, cet uniforme porteur de traditions et de valeurs propres à ce corps militaire, dont la culture et les aventures définissent son identité si particulière. Dans l’histoire des uniformes militaires, celui de la marine est le plus récent : un arrêté royal fixa celui des officiers, capitaines et lieutenants de vaisseaux, en 1764; ce n’est que sous le Second Empire, en 1858, que les simples soldats de la mer, matelots et quartiers-maîtres, verront leur tenue réglementée par un décret. Entretemps, ces membres de l’équipage qui étaient des marins pêcheurs de métier levés, c’est-à-dire appelés à servir sur les bâtiments du roi, utilisaient donc leurs propres vêtements de travail. C’est ainsi qu’une part du civil s’est infiltrée dans la marine royale, puis nationale, la tenue ayant peu évolué par la suite. Le marin actuel achète son sac qui contient pratiquement les mêmes effets que ceux emportés par son trisaïeul : le tricot rayé, la vareuse, le col bleu, le caban, le pantalon à pont et le bonnet au pompon rouge. Puis, les fonctions qu’occupent les marins vont évoluer, tout d’abord avec l’arrivée de la marine à vapeur et de ses mécaniciens en bleus de chauffe, d’autres métiers ensuite, après 1945, impliquant des tenues appropriées à chaque type d’activité.

4 Visuels Vareuses UniformeMarins du croiseur Colbert en1964 (coll. privée) — Infographie : Création Romu

Par contre, la tenue de sortie du marin français se figera à jamais et fera le tour du monde. Pompon rouge, vareuse bleu marine à col bleu clair bordé de deux lignes blanches et pantalon uni bleu foncé escortés du fameux sac du marin deviendront les ambassadeurs de la France, unanimement reconnus et appréciés partout, au gré des opérations militaires, des défilés ou des escales. En été, la vareuse et le pantalon troquent le bleu pour le blanc, mais l’impact immaculé du marin reste tout aussi puissant par-delà les mers et les océans. Plus que tout autre, l’uniforme du marin symbolise les vertus de son corps militaire inscrites sur les bateaux et les drapeaux de ses unités : honneur et patrie, valeur et discipline. Et ces qualités transparaissent dans la tenue qu’endosse le marin : il a l’honneur de servir et de porter un uniforme prestigieux; la patrie se retrouve dans le particularisme de la couleur de l’uniforme français, le bleu, alors que la plupart des autres marines ont un uniforme noir ; il accorde de la valeur à son uniforme en le portant avec fierté, ce qui lui donne une réelle valeur aux yeux des autres; il fait preuve de discipline en portant son uniforme proprement, cette tenue correcte le valorisant ainsi que la marine. Cet esprit est très important pour tous les marins et, notamment, les jeunes recrues. Dès la première fois qu’il enfile sa vareuse, le conscrit sait qu’il représente son corps militaire partout et en tout temps. La sobriété de sa tenue lui rappelle l’humilité dont l’homme doit faire preuve face à la mer et l’esprit identitaire de la Marine nationale française.

5 Visuels Vareuses regateInfographie : Création Romu

À l’image d’autres vêtements marins, tels le caban ou la marinière, la vareuse s’est adaptée pour séduire le consommateur et se tailler une petite place dans sa garde-robe, sous l’impulsion des fabricants bretons et des designers. Toutefois, elle conserve son aspect pratique et son bouton unique, mais gagne une touche de modernité et d’élégance pour s’afficher dans l’univers de la plaisance et des loisirs : coupe plus ajustée, col rond, coton gratté à l’envers plus doux au toucher. Elle devient même un vêtement de compétition pour les régates sur bateaux rapides, les courses au large ou les sports nautiques de haut niveau. La toile de coton initiale de cette vareuse de navigation fait place aux textiles synthétiques (polyester, nylon, microfibre, Goretex, etc.) et à des matières imperméables, souvent composées de fibres ultraperformantes, offrant une bonne résistance au froid, une étanchéité parfaite à l’humidité et une respirabilité adéquate pour le confort du marin,  notamment lors de ses manœuvres les plus exigeantes. Ici, performance rime avec endurance et traversée au long cours !

6 Visuels Vareuses BelgeLe Manneken-Pis et le footballer belge Axel Witsel — Infographie : Création Romu

En terre francophone, plus précisément en Belgique, la vareuse garde son instinct sportif et combattif ; elle n’a, toutefois, plus le pied marin, mais plutôt terrien, avec un sacré coup de pied et de bonnes jambes pour courir derrière le ballon rond. La vareuse belge devient alors un maillot, comme celui très prisé des Diables rouges, l’équipe nationale de football de Belgique. Avec une personnalité aussi forte et des antécédents ancrés dans la marine, elle ne risque pas de se laisser déborder ou saborder par l’équipe adverse de sitôt!

Le thème de cette première série alphabétique vous invite à voyager au travers de mots se référant aux vêtements et accessoires vestimentaires. Le choix des termes présentés est une sorte de coup de cœur pour leur saveur exotique, leur sonorité particulière ou l’originalité du concept affleurant sous le mot. Alors bon voyage au travers de cette chronique hebdomadaire.

EmRoy

Autres articles par

2 Réponses

  • Marin Dorléac sur avril 14, 2016, 20:18:08

    Merci pour cette histoire de la vareuse, je me voyais a Rochefort tout de blanc vetu dansant entouré de demoiselles…

    Répondre àMarin
    • EmRoy sur avril 14, 2016, 21:02:07

      Bonjour Marin,
      Très belle région que celle de Rochefort et quel excellent cadre pour filmer des demoiselles qui chantent et dansent…:) Un grand classique. Merci d’avoir pris le temps de laisser votre commentaire.

      Répondre àEmRoy

Laisser un commentaire

Menu